Projets / Planification & Recherche

Réduction des émissions des GES : La Ville de Coquitlam suscite l’engagement de la communauté

Au cours de la dernière année, la Ville de Coquitlam, La Société de développement économique de la Colombie-Britannique (SDÉ) et Éco-Ouest ont créé un partenariat de solidarité afin d’élaborer une stratégie de grande envergure et réduire davantage les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans la région. L’objectif du plan est de susciter l’engagement de plusieurs intervenants locaux, y compris les industries et les entreprises locales ainsi qu’effectuer des interventions à l’endroit des organisations et citoyens de la communauté.

UntitledLa Ville de Coquitlam est située dans le Lower Mainland de la Colombie-Britannique, à environ 10 kilomètres à l’est de Vancouver. Il s’agit de la sixième plus grande ville de la province (avec une population de près de 30,000 habitants) et la communauté se trouve parmi les 21 municipalités de la région métropolitaine du Grand Vancouver.

La mise en oeuvre du plan de travail de la stratégie de réduction des émissions des GES a officiellement commencé le 1er juillet, 2015, et comprend deux objectifs principaux :

Objectif No 1 : Au cours de la première année, élaborer un plan afin d’atteindre les objectifs de réduction des émissions des GES.

Objectif No 2 : Mettre en oeuvre des activités d’engagement communautaire qui mettent à profit les programmes qui sont présentement disponibles afin de créer et maintenir une dynamique au sein de la communauté.

La stratégie qui a été élaborée par la ville en collaboration avec la SDÉ et Éco-Ouest est novatrice car elle cherche à créer un changement véritable et durable aussi bien qu’établir les normes qui guideront une partie de la politique environnementale de la ville durant plusieurs années à venir.

C’est dans cette optique que la phase initiale de planification inclut un processus de consultation aussi vaste à tous les niveaux de la communauté, avec l’objectif d’identifier les pratiques exemplaires et partager celles-ci avec d’autres municipalités de l’Ouest canadien qui pourraient également vouloir susciter l’engagement de leurs citoyens dans la lutte contre le changement climatique.

Les consultations de la phase initiale comprennent, entre autres:

  • Examiner la stratégie communautaire déjà existante afin d’établir des thèmes communs et des objectifs pour la planification ultérieure;
  • Examiner les politiques municipales existantes afin de déterminer ce qui se passe à l’heure actuelle dans chacun des départements (municipaux) afin d’encourager les réductions des émissions des GES, et identifier les sections qui seront les plus efficaces du point de vue des coûts quant à la mise en œuvre de la stratégie;
  • Rechercher des synergies externes et être à l’affût de la législation provinciale et fédérale ainsi que des programmes et mesures incitatives qui pourraient appuyer les domaines d’intérêt du plans;
  • Identifier des avenues potentielles pour des initiatives et partenariats de développement économique avec les entreprises de la région;
  • Identifier les possibilités pour des partenariats communautaires afin de déterminer quels sont les groupes ou organisations qui ont le potentiel d’aider à faire avancer la stratégie et
  • Élaborer une structure collaborative qui réussira à mobiliser tous les intervenants de la communauté afin d’atteindre les objectifs en matière de réduction des émissions des GES, tout en démontrant aux contribuables la valeur ajoutée des diverses mesures en matière d’économie d’énergie.

La phase suivante de la mise en œuvre comprendra une série d’activités d’engagement communautaire, y compris :

  • La promotion du programme pilote MURB (offert par BC Hydro Power Smart et FortisBC) afin d’aider aux propriétaires d’immeubles résidentiels à logements multiples (IRLM) à intégrer des mesures écoénergétiques au sein de leurs prop;
  • Organisation d’ateliers pour les entreprises, avec des conférenciers invités ainsi que des experts du domaine des technologies vertes et du changement climatique;
  • Sensibiliser le public à l’endroit des programmes de remboursement liés à l’énergie et qui sont disponibles aux résidants de la région.

À chaque année, le lien entre les émissions des GES et le changement climatique est de plus en plus évident. Par conséquent, la Ville de Coquitlam, avec l’appui de la SDÉ et Éco-Ouest ainsi qu’une contribution financière de 35 000 $ de la part de RDÉE Canada, a choisi d’élaborer une stratégie et plan d’action local de réduction des émissions des GES afin d’améliorer la qualité de vie de la communauté tout en renforçant son rôle en ce qui a trait à atténuer les forces du changement climatique.